- Timbre & Dent


Malpighi

 

 

Malpighi Marcello Médecin et anatomiste italien
(Crevalcore, 1628 - Rome, 1694)

 

On pourrait y voir un signe du destin… Marcello Malpighi, qui devait plus tard observer les capillaires sanguins, naît en 1628, l'année où l'Anglais William Harvey   crée une petite révolution dans le monde de la médecine en décrivant le système de circulation du sang. De son enfance, on ne sait pas grand-chose.

A l'âge de 18 ans, il entre à l'université de Bologne pour y suivre des études de médecine et de philosophie et obtient ses diplômes en 1653. Trois ans plus tard, il se voit offrir par Ferdinand II de Toscane une chaire spéciale de médecine théorique à l'université de Pise. En 1659, des problèmes familiaux et une santé précaire le poussent à retourner à Bologne où il continue ses enseignements et recherches, en anatomie notamment.
C'est ainsi qu'il utilise le microscope pour décrire en 1661 le réseau des minuscules capillaires reliant les petites artères aux petites veines.
A cette époque, les vues de Malpighi provoquent controverses et jalousie et celui qui refuse de suivre aveuglement les théories de "maître" Galien   doit affronter un environnement hostile. Il décide donc de s'exiler en Sicile, en 1662, à l'université de Messina.
Là, il étudie la structure du cerveau, découvre les papilles gustatives et les globules rouges, auxquels il attribue la couleur du sang. A nouveau de retour à Bologne en 1667, Malpighi est au sommet de sa carrière. Il travaille à expliciter les constituants microscopiques de divers organes comme le foie, la rate, les reins et les os.
Plusieurs de ces découvertes restent aujourd'hui attachés à son nom ; c'est le cas notamment de la couche profonde de l'épiderme et des glomérules (ou pyramides du rein). Mais les travaux du médecin italien ne se limitent pas à l'anatomie humaine. Différents insectes passent également sous la lunette de son microscope (en particulier le ver à soie auquel Malpighi consacre, en 1673, un livre qui fera date dans l'histoire de l'entomologie). En embryologie, Malpighi se penche sur le développement du poulet et est conduit à soutenir, à tort, la thèse de la préformation. Enfin, établissant un parallèle entre la structure des organismes animal et végétal, il est à l'origine, avec son contemporain Nehemiah Grew, des débuts de l'anatomie végétale.
Au cours de la dernière décennie de sa vie, Malpighi, malgré d'incessantes critiques, reçoit quelques honneurs ; il est ainsi nommé médecin personnel du pape Innocent XII en 1691. Il mourra d'apoplexie le 30 novembre 1694.

 

 


 

Italie - 1349


 



Retour au sommaire

Copyright © HA.2000-2030

:16/01/2020